Grenouille rousse
Juillet 2019, Rouge Feigne
A.Passager

Les dames blanches


Jeunes chouettes effraie des clochers (Tyto alba) à l'envol.

Lorsqu’il a fait le point sur le carré noir, il n'a d'abord rien vu, puis son œil a commencé doucement à distinguer quelque chose. Dans la pénombre, peut-être à un ou deux mètres du bord, elle était là, timide et discrète, fabuleuse, l'effraie des clochers, Tyto alba.

C'était un soir de septembre et un chaleureux soleil d'automne réchauffait l'horizon. Autour de lui, rien que le silence d'une fin d'après-midi dans la Bresse Jurassienne. Il se souviens d'un gang de pies bavardes qui soldaient quelque étrange affaire sur le toit de la mairie, de rares étourneaux traversant la campagne à la vitesse de l'éclair et d'un gros chat roux qui se dorait la pilule sur un muret en pierres sèches. Le reste s’est évaporé dans les abysses de sa mémoire. Pour la grande sortie inaugurale de sa première longue-vue à lui, pas même une rougequeue grésillant à se mettre sous la rétine. Il a tenté sa chance du côté de l'église. Par réflexe, il y a cherché des pelotes de réjection, comme ça, les mains dans les poches. Cela peut paraître étrange, mais il aime bien les cimetières. Il flânait, trois petites chauves-souris faisaient de temps à autre une brève incursion dans son champ de vision. L'air était en coton, la température estivale, il était bien. Il considérait les vitraux du déambulatoire lorsqu'une ombre immaculée est passée juste au-dessus de sa tête. Un frisson irrésistible a couru de ses jambes jusqu'à sa nuque. Il s’est précipité sur sa longue-vue, il l'a empoignée aussi maladroitement que possible et il a glissé jusqu'à un large taillis qui bordait l'enceinte du cimetière. Il lui a fallu quelques instants pour prendre ses repères, trouver l'équilibre, régler la hauteur… Dans le mur de l'église on distinguait une grosse lucarne sombre qui semblait le nichoir idéal pour un nocturne. Il a mis encore cinq minutes et une petite dizaine de gros jurons avant de réussir à viser. Lorsqu’il a fait le point sur le carré noir, il n'a d'abord rien vu, puis son œil a commencé doucement à distinguer quelque chose. Dans la pénombre, peut-être à un ou deux mètres du bord, elle était là, timide et discrète, fabuleuse, l'effraie des clochers, Tyto alba. C'était sa première rencontre avec la dame blanche. Madame, Monsieur, je le confesse, il en a eu les larmes aux yeux. Quelques secondes plus tard, la petite boule de plumes s'est approchée du rebord de la lucarne. Il pouvait compter les grains de poivres qui ornaient sa poitrine, l'instant était magique, paroxysmique. Il est resté une bonne minute, le souffle coupé par le spectacle avant de s’apercevoir que c'était désormais trois puis bientôt quatre oiseaux qui se tenaient au balcon. Les chouettes sont restées quelques minutes à scruter les horizons avant de s'envoler une à une pour des raids aériens sur les toits de l'édifice. La nuit est tombée finalement, et avec son cortège d’étoiles, le rideau est descendu sur la scène magnifique du théâtre des animaux, de la grande pièce du vivant…

Rejoignez notre liste de diffusion...

  • Black Facebook Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Flickr Icon

© 2019 by the passenger

06 51 47 94 97      09 81 77 53 03

16 RUE ALFRED SANCEY 25000 BESANCON